facebook twitter
Si vous êtes un touriste traditionnel, le Sinis n’est pas pour vous!
Trop de soleil, trop de nature, trop de plages, trop de mer propre.
apri_contenuto
Stefano Benni
close

Et puis il n’y a pas de barrière “camparina”.

On appelle barrière “camparine” cet alignement de yachts, de bateaux et de voiliers qui occupe entièrement l’horizon marin de certains lieux plaisants comme la Costa Smeralda. Cette barrière s’étend, blanche et saisie de tangage, sur des kilomètres. On la nomme “camparina” car sur chaque bateau il y a des groupes de personnes élégantes et ennuyées qui sirotent du Campari.

C’est leur façon de vivre intensément la mer. Impossible de se baigner entre les amarres vous finiriez étranglé , et si vous vous approchez trop d’un bateau vous risquez une rafale de mitraillette. Dans le Sinis au contraire la barrière n’existe pas ( incroyable mais vrai!) vous pouvez vous baigner de long en large, l’eau est propre même si de temps en temps un coup de mistral amène quelques souvenirs d’Espagne.

Il y a du sable blanc comme du sucre et sa réverbération peut griller un Allemand en quarante secondes. Il y a des rochers d’où vous pouvez plonger comme à Acapulco, attraper des murènes par la queue et voir la quadrille des langoustes.

Dans le Sinis, en effet, un des plus grands dangers pour le touriste traditionnel est le poisson frais. Votre estomac, habitué aux loups octogénaires et aux bâtonnets Findus , réussira-t-il à supporter le délicieux choc des mulets de Cabras, des clovisses de Marceddì, des dentex et des langoustes de Su Pallosu?

Réussirez-vous à aborder la fameuse Vasca delle Mille Chele di Zio Cuccu ( le bassin aux mille pinces), où des centaines de homards et de langoustes vivent en paix et dans lequel des dizaines de touristes sont tombés et ont été dévorés... ( c’est ce que dit la légende!). Résisterez-vous à la soupe de congre et à la “burrida” de raie?

Et que direz-vous quand vous vous trouverez devant les colossaux nuraghes (attention ce ne sont pas des poissons!)? Ne parlons même pas des fleuves et des plaines où ont été tournés les plus beaux western spaghetti, vrais morceaux d’Arizona où à la place de Bill et Jack, chevauchent Collu et Puddu, cavaliers sardes considérés parmi les meilleurs du monde.

Et le danger des animaux? Montez sur le mont de Seneghe et des dizaines de sangliers viendront à votre rencontre pour vous vendre la fameuse eau aux propriétés curatives. Dans les étangs, les flamants se laissent photographier dans des poses lascives. Dans le ciel et au ras de l’eau volent des cormorans, des grèbes, des fauconneaux, des échasses blanches, des marracau ( notre colibri) colorés. Des renards portent atteinte à votre pique-nique, les lapins sauvages pullulent ainsi que les cailles, les porcs-épis, les belettes, les fouines et le fameux hippopotame blanc des salines, toujours invisible car il trempe dans la boue, mais je vous jure qu’il existe.

Et les parfums? La myrte, l’hélicryse, le genevrier, l’aneth, les grillades mélangées, le mouton au pot, les puissants fromages.

Et pour les amants du danger, les aventures extrèmes: faire son footing à midi dans les immenses salines de Sale Porcus, se lancer du haut des falaises de Capo Mannu et faire du surf dans la baie, chevaucher l’étalon Concheferru dans les dunes et les pinèdes de Is Arenas, parcourir les sentiers de Lago Omodeo à la recherche de la grande perche, rejoindre Su Pallosu, l’ile de la Tortue sarde, terre magique habitée par les pirates et les chercheurs de corail, les chasseurs de........et les cuisiniers de croquettes de murène.

Il n’y a pas de VIP, mais vous rencontrerez des gens gais, sympathiques et fiers . J’y viens depuis 25 ans et je ne changerais pour rien au monde, je vous jure pourtant que j’ai vu les plus beaux endroits du monde de Cuba à Riccione, des Comorres à l’Hydrobase.

Quand vous serez dans un hamac, au coucher de soleil, tandis qu’une langouste joue pour vous des “launeddas” , que vous sirotez de la vernaccia en respirant le parfum de l’élicryse et du cochon de lait rôti et que dans le ciel un vol de flamants dessine le mot “bienvenue” ( ils ont été trés bien dressés!), vous verrez que tout à coup , comme par magie, vous ne sentirez plus la nostalgie de la barrière “camparina”, des VIP et des boîtes de nuit bondées.

Vous aurez alors envie de vous baigner dans l’eau cristalline. A condition de ne pas être allergique...


lens_icon

Sunset Archittu - c�te ouest de la Sardaigne

lens_icon

Is Aruttas

Offres spéciales




Vacances Actives



NEWS

Incredibili sconti per arrivare in Sardegna

image Vuoi prenotare al Campeggio Nurapolis o all'Hotel la Baja ed avere il biglietto aereo o nave scontati?
Continua a leggere qui... continua >>
Marchio di Qualità per l'Hotel La Baja

image Il marchio di qualità è una certificazione promossa dalle Camere di Commercio per stimolare l'offerta di qualità in Italia.... continua >>